Partagez | 
 

 Punition divine } Pv Lussuria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kikyo avatar
Gardien
Fidèle guerrier
Messages : 4
Date d'inscription : 03/05/2017

Passeport mafieux
Vitalité:
250/250  (250/250)
Armes:
Anneaux: Rang D
MessageSujet: Punition divine } Pv Lussuria   Mer 14 Juin - 18:26






Ce soir, tu vas...


- prendre cheeeeer -


Kikyo vs Lussuria


Une mission. Bordel, comme s'il n'avait que ça à foutre que d'aller en mission alors qu'il pouvait enfin avoir les informations nécessaires pour les transmettre au Millefiore afin de déjouer quelques plans des Vongolas. Un gros « FUCK » était donc sorti d'entre ses lèvres le jour ou on lui avait annoncé qu'il devrait être absent ce fameux jour. Car oui, quoi qu'on en dise, malgré qu'il soit prisonnier de la Varia et plus exactement le joujou favori de la Mama, Kikyo restait un membre appartenant à la famille de Byakuran et de sa position d'ancien lieutenant, il se devait de rester au top malgré sa situation plus que délicate. Et dieu seul savait à quel point cela était délicat quand on avait le déluré à crête à son cul.

Tant pis. Même s'il n'était pas très ravi, il allait devoir se contenter de repousser l'échéance, quitte à mettre des bâtons dans les roues de la Varia par la même occasion. Faire chier Xanxus lui serait jouissif, puisqu'il craignait plus les représailles de la gaypride de la bande. Mais passons, le jour J était arrivé et bien que rongé par son envie de tout foutre en l'air, il avait suivi le gardien du soleil jusque l'aéroport ou la mission devait avoir lieu. Il n'avait d'ailleurs pas cherché à comprendre de quoi il en retournait, il fallait abattre un type, point, ça lui convenait.

Lussuria l'avait même assigné à couvrir ses arrières. Cela l'avait étonné en premier temps, il avait été mitigé entre être flatté qu'il lui accorde sa confiance et très intrigué à la fois, se demandant si la mama ne se foutait pas de sa gueule. Mais il fallait croire que non, alors Kikyo avait pris place à l'endroit indiqué, attendant la suite des événements.

Et quels événements ! L'aéroport était à présent en alerte rouge ! Lussuria avait-il loupé sa cible ?! Agacé par un tel remaniement de situation, cette dernière qui devait être d'une simplicité à toute épreuve, voilà que notre tignasse verte avait du tirer profit  de sa planque pour mettre une balle entre les deux yeux de quelques types. Mais pas de Lussuria en vu. Ou était-il ? Il ne voyait pas non plus la cible et pourtant, il y avait des tirs à foison sur le lieu ou il se trouvait.

Oh mais...n'était-ce pas le machin vert et rose à crête qui était en mauvaise posture là-bas ? Ohohoh...





MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lussuria avatar
Gardien
Fidèle guerrier
Messages : 161
Date d'inscription : 06/06/2013
Talent : Une beauté exceptionnelle

Passeport mafieux
Vitalité:
250/250  (250/250)
Armes: Son corps splendide
Anneaux: Rang C
MessageSujet: Re: Punition divine } Pv Lussuria   Lun 4 Sep - 20:20

« Tu vas voir, ça va être fun. On va bien s’amuser mon chou, ça sera juste toi et moi cette fois. ♥ » Et si Kikyo n’avait pas répondu, tirant sa tronche habituelle d’esclave-plus-que-ravi-de-servir-la-cause-du-ô-combien-impressionnant-soleil-de-la-Varia (oui vous pouvez reprendre votre souffle maintenant), Lussuria n’avait pas semblé s’en offusquer. D’une part, parce qu’il était habitué et plus que rodé à se heurter aux silences bougons des autres membres de la Varia Squad lorsqu’il faisait part se son enthousiasme débordant pour tout et n’importe quoi et d’autre part, parce qu’il se contrefoutait allègrement que son brave petit poussin ne soit pas du même avis que lui.
Alors, passons donc sur le fait que devoir envoyer quelqu’un bouffer des pissenlits par la racine semblait le mettre d’excellente humeur (à chacun ses hobbies, merci, jugez pas svp) : on aurait pu dire que Lussuria se réjouissait simplement de pouvoir profiter de ce petit rendez-vous romantique (non ?) en tête-à-tête avec son souffre-douleur préféré loin de l’influence néfaste de la mauvaise humeur perpétuelle de ses compagnons, mauvaise humeur dont il était intimement convaincu qu’elle était responsable de la tronche de six pieds de longs que tirait Kikyo la plupart du temps. Parce qu’après tout, quoi d’autre pouvait en être la cause ?
Lussuria, donc, avait passé un temps fou à préparer méticuleusement la mission d’aujourd’hui. Non pas que la cible à abattre soit un cas particulièrement difficile : disons que s’il pouvait tout de même leur donner du fil à  retordre, il aurait quand même affaire à des assassins expérimentés. Le nœud du problème, en fait, se trouvait être son cher compagnon et les quelques doutes que la Mama de la Varia avait vu fleurir au fil des dernières semaines. L’était pas paranoïaque, pourtant, l’hurluberlu coloré, mais il avait bien vu que quelque chose ne tournait pas rond. Ou cru voir. Alors bien sûr il aurait pu l’enfermer dans une pièce seul avec ses joujoux et lui et se faire un plaisir de le cuisiner mais… est-ce que ce genre de technique n’était pas révolu, dépassé ? Il n’y avait guère d’amusement là-dedans et pour lui qui avait le goût du danger, ce n’était que le présage d’une ou plusieurs journées ennuyeuses. Et puis, ne vous en déplaise, l’idée d’amocher ce joli minois le répugnait quelque peu  : par pur souci d’esthétique, il préférait tout de même garder ses garçons jolis. Alors forcément, cette mission était tombée à pic. Et tout avait été préparé avec une précision au poil de cul près, bien sûr, jusqu’à son équipe en civil prête à intervenir à la dernière seconde s’il s’avérait que les soupçons de leur chef étaient fondés.

Donc ouais, là c’était le chaos.

Lussuria avait délicieusement raté sa cible en plein milieu d’un espace bondé. Là où le silencieux de son arme aurait dû l’aider à achever l’homme tranquillement assis dans un coin, qui se serait simplement affaissé sur lui dans l’indifférence totale de la grosse majorité des gens rivés à leur téléphones ou occupés à ne pas s’occuper des autres, celui-là avait hurlé au meurtre et à l’assassinat alors que la bastos lui perforait l’épaule et tout le monde s’était affolé en regardant son voisin, jusqu’à apercevoir le sang pissant de la blessure du gueulard qui les avait finalement convaincus, en bons moutons, de se bousculer vers la sortie dans un joli mouvement de panique.
Bien sûr, ça avait déclenché les alarmes, la sécurité, on avait entreprit de condamner les portes alors que les gardes du corps de la cible se mettait en quête de l’imbécile qui avait osé tirer sur leur protégé.

« Je vous jure c’est pas du tout ce que vous croyez. J’avais aucune intention de le blesser ! » Tout enroulé dans son boa à plumes roses, Lussuria affectait à merveille l’angoisse d’un lapin pris au piège dans les phares d’une voitures roulant à tombeau ouvert. Que toutes les balles qu’on lui avait destinées l’aient ignoré relevait du miracle, mais son magnifique manteau en astrakan était désormais parsemé de quelques trous fort regrettables. Il eut un petit gloussement gêné tandis qu’on le délestait de son arme mais, intérieurement, il jubilait. Pour ne pas changer, on le sous-estimait encore du fait de son allure de queen et s’il ne pouvait pas utiliser certaines de ses techniques dû au fait de l’endroit public hautement surveillé dans lequel ils se trouvaient, il n’empêche qu’il restait tout de même un expert (pratiquement) indétrôné dans l’art du combat au corps à corps. « En fait, je voulais juste le tuer, mais t’as détourné mon attention au dernier moment mon poussin » qu’il glissa, mesquin, à l’oreille de celui qui lui palpait le corps afin de vérifier qu’il ne disposait pas d’autres armes. Et un bon coup de genou plus tard, vla-t-il pas que Lussuria avait gaiement relancé les hostilités en entamant un sale combat de poings et de pieds face à un petit groupe qui ne pouvait guère plus utiliser ses armes au risque de blesser leurs pairs.
Il finirait néanmoins par être muselé, c’était évident : ses assaillants étaient trop nombreux et Lussuria, tout surhomme qu’il pensait être, n’était pas plus invincible qu’il n'était insensible à la douleur (okay, il aimait ça en revanche, peut-être, mais c’était là un tout autre sujet de conversation). Et, de toute manière, c’était plus ou moins prévu d’avance, c’était même là où le jeu commençait réellement. A cet instant précis où il sentait une botte s’enfoncer dans son dos et où, tandis qu’il embrassait le sol assez violemment et pas vraiment de sa pleine volonté, ses sacro-saintes lunettes de soleil valsaient au loin pour finir en partie écrasées sous une autre godasse peu amicale. « Kikyo~chaaaan, il appela, plaintif, de sa belle voix suraiguë qui vous chatouillait si agréablement les tympans. Si tu pouvais arrêter de te dorer la pilule pour venir filer un coup de main. S’il. Te. Plaaaaît. » Puis on le réduisit au silence alors que l’air se trouvait tout d’un soudain expulsé de ses poumons. Et qu’il ne fasse pas mine de l’ignorer, l’autre, parce qu’il l’avait bien vu à un moment dans sa vision périphérique tandis qu’il se démenait pour faire de ce combat sciemment perdu d’avance une véritable oeuvre d’art visuelle.





« Quand on a le style, la vitesse est un détail. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikyo avatar
Gardien
Fidèle guerrier
Messages : 4
Date d'inscription : 03/05/2017

Passeport mafieux
Vitalité:
250/250  (250/250)
Armes:
Anneaux: Rang D
MessageSujet: Re: Punition divine } Pv Lussuria   Jeu 5 Oct - 21:14

Kikyo en était là. . Oui LA. Devant le fait accompli. Lussuria avait réellement raté sa cible. Pour de vrai. Que s'était-il passé ? Il l'ignorait et il s'en foutait un peu. Beaucoup. Seulement il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il l'avait fait exprès. Jamais il n'avait vu un Varia se louper, enfin pas sur une affaire aussi minime. Mais il ne pouvait pas non plus lancer des plans sur la comète, vu qu'il n'avait rien u de ses propres yeux, peut-être qu'un des gardes du corps du type l'avait vu venir. En même temps, un type à crête coloré avec pour ultime accessoire un boa à plume saumon, on ne pouvait que l'avoir à l'oeil, un peu comme une trainée de pétale rose dévoilant la voie raffinée et délicate d'un violeur sans lendemain. Mais nous nous égarons.

La foule de l'aéroport avait quitté les lieux, même les flics n'étaient pas encore arrivés sur place, la sécurité des lieux jouait les planqués et il y avait à quelques mètres devant lui, uniquement les bodyguards de la victime ainsi qu'un Lussuria à terre, dans une situation qui lui était toute sauf avantageuse. Mais qui l'était clairement pour notre lieutenant Millefiore. C'était un peu l’occasion rêvé pour le laisser dans sa merde et filer à l'anglaise, fuir, loin de ce type, loin de la Varia. Sauf que. Deux cas de figure :

♦ Soit il se barrait à l'anglaise et il pourrait ainsi retrouver Byakuran, retrouver sa vie d'antan et pouvoir guérir un peu des traumatismes que lui avaient collé la tapette bariolé à lui en décoller des frisons.
♦ Soit il se barrait, mais finirait par se faire choper, peut-être était-ce un piège après tout, et là il serait mal. Vraiment mal. Plus que mal et c'était ce qui le freinait un peu dans sa démarche.

Certes, il n'était pas obligé de fuir non plus. Il pouvait aussi tout aussi bien prendre les armes et aller l'aider, secourir Lussuria en défonçant tout le monde et ainsi, gagner un bon point, mais...c'était contre ses principes, il fallait bien l'avouer. L'idée de l'aider, non, vraiment, non. C'était un peu comme si sa fierté était écrasée à la seule idée d'agir de la sorte.

« Kikyo~chaaaan » Un frisson. Il en avait même relevé les épaules de dégout. « Si tu pouvais arrêter de te dorer la pilule pour venir filer un coup de main. S’il. Te. Plaaaaît. »

Sacrée sainte vierge, le coup qu'on lui avait collé pour le faire taire venait de lui faire pousser lui-même un soupire de soulagement. Non, vraiment, il était entre de bonnes mains là, non ? Ils avaient l'air de faire ami-ami ? Ce pourquoi il ne bougea pas. C'était occasion. L'occasion de se venger par la même, d'avoir loupé des informations ce jour s'ils étaient resté au manoir Varia, d'avoir été maltraité jusque se faire rabaisser et devoir se rabaisser chaque jour et surtout l'occasion de ne plus jamais, au grand jamais, porter de pantalon en simili cuir.

Alors oui, Kikyo avait eux un : « Ohoh » bien placé, qui l'avait amené à faire demi tour. Et dire qu'il avait dévalé tout l'aéroport à une allure monstre ? Euphémisme. Au loin, les sirènes des pompiers et de la cavalerie arrivaient, mais déjà, notre Millefiore était loin de tout ça, jubilant à l'idée que le Varia se fasse détruire la gueule, voire pire. Oh, ce n'était pas sympa tout ça dites-moi, mais entre imaginer un boa rose s'agiter sous votre nez tous les matins ou se lever comme si le monde vous appartenait, le choix était vite vu.

Sauf que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Punition divine } Pv Lussuria   

Revenir en haut Aller en bas
 

Punition divine } Pv Lussuria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis une divinité, mais tu peux m'adopter !
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Ma punition,ouin!!!
» Punition Naturelle [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
K. Hitman Reborn ::  :: » Italie Future :: Aéroport-