Partagez | 
 

 Work Work Work [Ele']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessia Di Medicis avatar
Simple Officier
Loyal justicier
Messages : 13
Date d'inscription : 11/04/2017

Passeport mafieux
Vitalité:
260/260  (260/260)
Armes: Eventail en acier
Anneaux: Rang D
MessageSujet: Work Work Work [Ele']   Dim 30 Avr - 0:52

Alessia regardait autour d’elle, tantôt avec curiosité, tantôt avec ennui, tantôt avec appréhension. Cependant quelques soit ses sentiments, une même question la taraudait « pourquoi » ? Certes, la « Mafia » avec un M majuscule semblait la poursuivre sans cesse, et prête à faire du mal à ses proches – pour une raison qu’elle ignore – mais était-ce justifié, jusqu’à faire carrière au sein du C.U.A.M.O. ?

En raison de son nom de famille, elle avait toujours vécu dans une certaine aisance. Jusqu’à maintenant, tout lui avait été du, ou donné, naturellement : elle avait rarement eu à travailler d’arrache-pied pour obtenir quelque chose … jusqu’à la mort de son tuteur et des multiples révélations qui l’accompagnèrent. Cet événement l’avait obligé d’abandonner la langueur d’une vie de rentière – soit faire fructifier l’argent familial et vivre là-dessus toute sa vie sans avoir à travailler -. Depuis cet événement, elle avait travaillé très dur… ET pourtant, malgré tout, avait-elle fait le bon choix ? Etait-elle prête à ce monde avec des règles si différentes ?

Avec ses talons – épais, et non aiguilles, elle avait fait attention à ce détail –, et son ensemble tailleur gris-carré, elle ne se sentait guère à sa place. Elle sentait – ou devrions-nous dire, « puait » - le snobisme à plein nez. Elle avait l’habitude de détonnait dans le décor – elle l’avait vécu au sein des brigades régulières italiennes- et pourtant, ici, dans les bureaux du C.U.A.M.O. elle avait la sensation d’avoir à recommencer à zéro bien des choses. Ce sentiment était agaçant.

Lorsqu’elle est agacée, ou embêtée, elle sort automatiquement un de ses éventails qu’elle fait tournoyer entre ses mains agiles, à croire qu’elle avait été une geisha talentueuse dans une autre vie tant le geste était fluide, beau et artistique. Pourtant, rares étaient ceux à savoir que ces éventails pouvaient devenir de sacrées armes une fois un combat enclenché.

- Mademoiselle Di Medicis, nous allons vous confier à Mademoiselle Eleonore Grazia. Elle est officier comme vous. Elle pourrait davantage vous accompagner pour ce premier jour, le temps qu’un responsable puisse se libérer et vous attribuer votre première mission.

Elle ne saurait dire pourquoi mais sa gorge s’assécha. « Première mission », voilà un mot bien trop étrange pour la demoiselle. Qui aurait cru qu’elle allait « enfin » entendre ces mots de la bouche d’une membre du C.U.A.M.O. ? Elle aurait dû sauter de joie et, pourtant, le malaise persistait. Evidemment, elle ne le laissa pas paraître et préféra opter pour une attitude calme et confiante, rangeant son éventail à la place adéquate.

Alessia ainsi que la personne qui l’accompagnait arrivèrent dans un bureau composé de quelques bureaux. Certains étaient déjà occupés, d’autres vies. On l’invitait à s’asseoir à côté d’une tête blonde, et aussitôt les présentations débutèrent.

- Mademoiselle Grazia, voici Alessia Di Medicis, notre nouvelle recrue. Elle nous vient tout droit de la brigade régulière où elle a pu s’illustrer pour son efficacité. Je vous la confie pour sa première journée. Un responsable devrait vous contacter lorsqu’il voudra la voir, afin de lui confier une première mission.


Traduction simpliste : Eleonore était la nounou tant que le grand chef ne daignait pas à bouger son popotin. Lorsque cette troisième personne disparut de la toile, un certain silence s’installa du côté d’Alessia. Elle ne savait pas comment on s’introduisait au sein d’une équipe dans un monde professionnel. Si elle avait été à une soirée, les choses auraient été plus simples.

- Enchanté de faire votre connaissance, et je vous remercie par avance du temps que vous m’accorderez. Par quoi puis-je commencer pour comprendre mon emploi et mes futures missions ?


Allait-elle avoir droit à de la lecture, à du visionnage ou alors à de longs discours ? Quels que soit le support, cela lui était égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore Grazia avatar
Simple Officier
Loyal justicier
Messages : 114
Date d'inscription : 15/01/2014
Talent : Multi-weapons user

Passeport mafieux
Vitalité:
270/270  (270/270)
Armes:
Anneaux: Rang S
MessageSujet: Re: Work Work Work [Ele']   Dim 30 Avr - 17:26

Aujourd’hui était un grand jour, une nouvelle officière avait été affectée au sein du C.U.A.M.O ! Eléonore ne pouvait pas tenir en place ; elle qui adorait se faire de nouvelles connaissances ; en plus il s’agissait d’une femme ! Enfin, elle n’allait plus se sentir perdue dans ce monde rustre avec John et Ultimo ! Non pas que la Grazia n’appréciait pas ses collègues, loin de là, même ; mais ils manquaient indéniablement d’un petit côté distingué et délicat qui était plus que présent chez la demoiselle. Elle espérait donc qu’une fois les présentations faites et l’introduction à ce nouveau métier achevée, elle et la nouvelle recrue pourraient passer un peu de temps ensemble, voir même devenir amies ! Elle en trépignait d’impatience, à l’image d’une enfant incapable de se contenir !

Mais Eleonore voulait aussi être prudente et ne pas donner une mauvaise image d’elle – et de sa section toute entière. Un coup de stress la prit à la gorge. Elle devait être irréprochable si elle souhaitait dorer le blason déjà prestigieux du C.U.A.M.O. On comptait sur elle ici ! Ohlàlo, que de pression sur ses frêles épaules de demoiselle ! Le matin même, elle avait décidé de jouer la carte de la ‘simplicité’. Aujourd’hui, elle ne serait pas envoyée sur le terrain, c’était ce qu’on lui avait dit ; aussi pouvait-elle se permettre d’apparaître un peu plus décontractée tout en restant propre sur elle. Un peu de détente n’avait jamais fait de mal et aidait à mettre les autres à l’aise, pas vrai ?

Mais le doute continuait de la ronger bien après son arrivée au bureau – où on ne lui avait fait que des compliments, pourtant, sur sa tenue ravissante –et encore plus lorsqu’elle prit place à un bureau, attendant donc que l’on vienne la chercher pour lui présenter la nouvelle agente du C.U.A.M.O. Lorsque finalement l’abcès du suspense fut crevé, Eleonore se sentit bondir de sa chaise, raide comme un piquet. Oh, par tous les saints, elle avait eu faux sur toute la ligne ! La jeune femme qui lui faisait face ressemblait à une gravure de mode brusquement incarnée parmi la population humaine. La Grazia se sentit même… ridiculement petite et insignifiante face à l’aura de prestance qui se dégageait de sa nouvelle camarade.
Ouah, son expérience était impressionnante ! Elle semblait déterminée et c’était plus qu’une qualité, bien évidemment. Eleonore se sentit déglutir. Avait-elle seulement donné cette impression à ses collègues lorsqu’elle était arrivée au sein du C.U.A.M.O ? Subitement, la blonde se mit à douter quelque peu. Elle écouta bien ce qu’on lui disait et ne sut plus vraiment où se mettre lorsque sa comparse fit preuve d’un déférent respect envers sa personne. Elle n’était pas habituée à tant de manière… Du coup, l’instinct prit le dessus sur tout et Eleonore s’emmêla presque les pinceaux.

« Oh je… Bienvenue parmi nous ! »

Elle lui serra la main avec une fougue accouchée de sa nervosité.

« Eh bien… Euh… Je vais déjà vous faire visiter les locaux, qu’en dites-vous ? Ahahah ! »

Une sueur froide commençait à poindre le long de sa colonne vertébrale. Que faire, que faire, que faire ?! Impossible de se concentrer pour le moment ; trop de stress.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alessia Di Medicis avatar
Simple Officier
Loyal justicier
Messages : 13
Date d'inscription : 11/04/2017

Passeport mafieux
Vitalité:
260/260  (260/260)
Armes: Eventail en acier
Anneaux: Rang D
MessageSujet: Re: Work Work Work [Ele']   Dim 7 Mai - 14:34

Alessia était issue d’une famille noble et par conséquent, dès son plus jeune âge, on lui avait appris à maîtriser tout sentiment ou expression faciale. Ainsi, elle cacha habilement sa surprise devant la nervosité de celle qui allait l’introduire dans ce monde. Oui, la brune était surprise car elle s’était attendue à faire face à des durs quand on lui avait fait l’offre de faire partie du C.U.A.M.O., une organisation composée principalement d’hommes et de femmes détestant la Mafia plus que tout.

- Cela me convient, répondit-elle avec son calme olympien. Plus vite je découvrirai mon nouvel environnement de travail, et plus vite je pourrai m’y mettre efficacement.


Elle se tue et observa toutes personnes aux alentours, ceux qui pianotaient sur les claviers de leur ordinateur, ceux qui préféraient consulter leur mail ou jouaient à leurs jeux favoris avec leur smartphone et ceux qui papotaient joyeusement avec leurs voisins ou voisines. Un environnement comme tant d’autres, à première vue.

- Je suis aussi curieuse de connaître les différentes familles mafieuses. Mes connaissances sont encore assez … minces dans ce domaine, avoua-t-elle, un tantinet gênée.

Au sein de ce lieu, il y avait des hommes qui haïssaient d’autres particulièrement juste en raison d’une affaire d’allégeance à des familles. Or, dans son cas, elle ne savait pas encore qui haïr. Qui que ce soit qui appréciait la priver des êtres chers qui l’entouraient, il n’était qu’une ombre menaçante sans nom, sans visage … sans consistance. Elle espérait que cette situation allait changer prochainement, avec cette « nouvelle » affectation.

- Autrement, quel est le rôle d’un officier ? demanda-t-elle. Qu’attend un inspecteur habituellement ?

Elle savait qu’elle commençait au plus bas de l’échelle – alors qu’elle aurait pu potentiellement prétendre à un plus haut poste dans la brigade régulière -, et elle souhaitait par avance connaître les minces avantages et les nombreuses limites de cette position. Elle imaginait par avance qu’elle aurait à se charger de toute la paperasse – comme une secrétaire, dirions-nous – et à avoir à interroger le menu fretin en termes de délinquants.

- Dernière question, est-ce que nous nous tutoyons ou vouvoyons ici ?

D’une brigade à une autre, ou d’une équipe à une autre, la politique changeait drastiquement. Il y avait ceux qui ne juraient que par les positions hiérarchiques et aimaient l’imposer verbalement, et il y avait ceux qui mettaient l’accent sur l’efficacité et n’hésitaient à vous dire « fuck you » si vous « merdiez ». Il y avait des avantages comme désavantages dans chacune des situations. La première empêchait la création de lien authentique, et la seconde avait pour risque de faire oublier à certain qu’il existait encore une relation hiérarchique. Dans son cas, elle connaissait les pièges à éviter, et elle ne craignait rien.

Elle sortit un bloc-notes de son sac à main, ainsi qu’un stylo d’un beau noir brillant, prête à prendre en note tout ce que cette femme dira. Alessia n’allait pas se vanter de tout retenir en tête, par contre elle pouvait se vanter d’une chose : une prise de note atypique. Elle avait ses propres petits codes pour des situations ou des mots. Autant dire, si une personne prenait le dit bloc, elle ne comprendrait absolument rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Work Work Work [Ele']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Work Work Work [Ele']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» work & work
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» Magic Work - Les bizarr'Sisters
» WORK IN PROGREEEESSS 2!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
K. Hitman Reborn ::  :: » Italia Past :: Quartiers :: Bureau du C.U.A.M.O.-