Partagez | 
 

 In Vino Veritas - Ft Dino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emma Oneglia avatar
Subalterne
Obéissant soldat
Messages : 459
Date d'inscription : 02/03/2013
Talent : Se foutre les deux pieds dans le plat.

Passeport mafieux
Vitalité:
246/246  (246/246)
Armes: Un 9 mm
Anneaux: Rang E
MessageSujet: In Vino Veritas - Ft Dino   Jeu 6 Avr - 23:53

Le temps devenait doux à Castellamare. L’hiver s’en allait, lentement mais sûrement, laissant place au printemps. Les matinées devenaient alors plus lentes, les journées baignées plus longuement de lumière. Les plages côtières, elles, paraissaient moins austères et les montagnes moins menaçantes. La vie renaissait tranquillement, de la plage aux pavés, des cimes embrumées aux rues bitumées. Tout s’illuminait, s’animait, s’éclairait.

Comme beaucoup de Siciliens, Emma apprécie particulièrement ce moment de l’année. En général, elle se lève toujours en même temps que le soleil à cette période-là. Je te dirais bien que c’est pour ne rien manquer de ce spectacle de la vie qui renaît, mais ce serait se foutre de ta gueule.  Si elle pouvait pioncer, elle le ferait. Cependant, ses volets sont cassés ; un beau matin, un p’tit con a trouvé brillant d’utiliser ses volets à la place des escaliers pour rendre visite au voisin du dessus. Depuis, les volets n'ont pas été réparés. Du coup, plus moyen de dormir : au premier rayon de soleil, elle est debout. Oui, c’est moins poétique dit comme ça. Mais Emma n’est pas romantique pour un sous, il faut s'y faire.

Il n’empêche que ce matin, elle aurait particulièrement apprécié découvrir le ciel rosâtre au-dessus de la mer. Ou bien le brouillard sur la cime de la montagne. Ou bien boire aller glander sur une terrasse ensoleillée au pied des remparts. Cependant, ce matin, elle dort. Pire : elle ronfle. Cela n’arrive pas souvent. En fait, cela n’arrive que lorsqu’elle a trop bu.  Ce qui est le cas, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Pour le moment, Emma est affalée dans son lit, ronflante et bavant allègrement sur la surface sous elle. Ce n’est manifestement pas son oreiller habituel, mais visiblement, cela ne la dérange pas. Ce qui la dérange, par contre, c’est la lumière qui entre par la fenêtre. Alors elle grogne, toujours roupilante, mais prend bien garde à baver de plus bel sur son oreiller non-identifié. Il lui en faut plus pour la réveiller, surtout quand elle a pris une  murge comme celle d'hier. Et ce « plus » en question qui la tire du sommeil, c’est bien ce malicieux rayon de soleil qui pointe le bout de son nez et qui lui crame les orbites. En temps normal, elle aurait trouvé cette chaleur douce et apaisante. Ça l'aurait même mis de bonne humeur. Mais avec une telle gueule de bois, autant dire que sa réaction n’est pas du tout celle-là. Grommelant un flot de mots incompréhensibles, elle décide de combattre ce vil rayon de lumière en… Tournant la tête. Elle reste quelques instants ainsi, quasi-victorieuse, mais conclut vite que la position n’est vraiment pas des plus confortables. Et puis surtout, elle se rend vite compte que sa joue nage dans sa propre bave. Ce qui la dégoûte. Grognant toujours, elle lève la tête et se décide à ouvrir un œil. Oh, mais… Ce n’est pas un oreiller sous elle. C’est… Un mec ?

« Hein ? »

Quand ceci est ta première parole de la journée, autant dire qu’elle risque d’être pourrie. Et justement, c’est ce qu’Emma réalise en voyant ce type dans son lit. La question qu'elle devrait poser devrait sûrement être : mais qu’est-ce qu’il fout là ? Ou encore : Comment ça se fait que je ne me souviens pas d’avoir ramené quelqu’un dans mon pieu ? Ou même : a-t-on péché ; si oui, vais-je rôtir en Enfer ? Ces questions auraient pertinentes, mais ce ne sont pas celles qu’Emma privilégie. Avec sa grâce naturelle au réveil, voilà qu’elle baragouine un truc qui ressemble à ça :

« Qu’est’c’est ça ? »

Oui, cette journée ne va vraiment pas être fameuse. Se décollant de son amant comme elle peut - c'est-à-dire en roulant sur le côté avec la grâce d'une limace morte-, Emma s'installe sur le dos. Et grand dieu, elle ne se sent pas très bien là. Le plafond bouge, ce n’est pas normal. On dirait que tu n’as pas fini de cuver, Emma. C’est con. Très con. Surtout quand tu dois tenter de comprendre pourquoi tu as un type à côté de toi. Alors, sans bouger trop vivement – parce que ta tête n’aurait pas apprécié – tu regardes un peu mieux celui qui se trouve à tes côtés. Tu pries  pour que ce ne soit pas un cageot, genre ce troufion de Levi,  et…. Oh bah non, ça va. Ça va même très b… Mais ? Attends, ce ne serait pas le parrain de la famille Cavallone ????????

Oh god. Oui. C'est lui. Incapable de détourner ta tête de son visage – t’as trop peur de gerber - , tu le regardes quelques secondes, un peu paniquée. Mais qu'est-ce que vous avez fait, bordel ? T'essaies de te rappeler, mais y'a rien qui vient. Bordel. Aux grands maux les grands remèdes : tu décides de recoller les morceaux de cette soirée toi-même. Et pour cela, tu procèdes avant tout chose à l'évaluation de vos méfaits. Alors, sans réfléchir, tu places ta main au niveau de ta culotte. Ok, t’es à poil manifestement. Bon, ça ne veut rien dire.
Mais ça pue quand même l’histoire de cul à plein nez, faut avouer. Refusant d’y penser, tu avances ta main vers ce qui aurait dû être le caleçon du jeune homme. Sauf que ce n'est pas ça que tu sens pour le moment. Par contre, tu conclus qu'il n'a plus de caleçon non plus. Bien, bien, bien. Ça va être difficile de conclure que vous n'avez pas couché ensemble.

Misère. Et dire que ce n’est que le début de ta journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Cavallone avatar
Boss
Adorable tyran
Messages : 54
Date d'inscription : 04/10/2016

Passeport mafieux
Vitalité:
246/246  (246/246)
Armes: Fouet + Enzo (tortue éponge)
Anneaux: Rang C
MessageSujet: Re: In Vino Veritas - Ft Dino   Lun 10 Avr - 18:58

ft. Emma

「 In Vino Veritas 」


Un rêve... Je savais que je faisais un rêve... Mais il était si agréable que je n'avais pas envie de me réveiller, pourtant, j'allais ouvrir les yeux et tout serait fini... C'est pourquoi, je me décidai de profiter un maximum de mon rêve, entouré de jolies demoiselles, de mon petit frère et des membres de ma famille. Le véritable paradis... Tiens... Une silhouette familière commençait à se dessiner au loin, je décidai de m'en rapprocher par curiosité... Action que je regrettai amèrement lorsque j'aperçu le visage de la personne en question... Hibari... Non pas le Hibari normal que j'apprécie, mais un Hibari travesti... Cette vue des plus étranges m'extirpa un cri d'horreur...

Mon réveil fut assez violent, en effet, mon rêve fut interrompu par cette image assez choquante... J'étais donc tombé du lit, la tête la première... À ce moment-là, je ne m'imaginais pas encore à quel point ma journée serait pourrie... Je me rendis compte que cela ne valait pas de se mettre dans tous ces états pour une simple cascade lors du réveil lorsque je ressentis un abominable mal de tête... Super... Qu'est-ce que j'avais bien pu faire la veille pour être dans un état pareil ? J'essayais donc de rassembler les pièces du puzzle, mais... Rien... C'était le néant total... C'est là que je me rendis compte que ce n'était pas le seul élément perturbateur... Je n'avais pas de caleçon... Cela m'était déjà arrivé de me déshabiller pendant mon sommeil, mais jamais d'enlever le caleçon...

- Roma...

Oui... Je comptais effectivement questionner Romario lorsque je me rendis compte qu'il n'était pas là et que je me trouvais dans une chambre qui m'étais complètement inconnue. Mais, ce n'était pas ça le pire... Je venais de remarquer qu'une femme dont je n'avais aucun souvenir se trouvait dans le lit d'où j'étais tombé... Et là, mon petit -doigt me dit qu'on avait dormi ensemble et que le fait que je sois nu était vraiment suspect... J'avais surement dû boire la veille et je n'y étais surement pas allé de main morte étant donné la douleur qui envahissait mon crâne et accessoirement l'envie de vomir mes boyaux... Si j'avais abusé sur l'alcool, cela expliquait bien évidemment le fait que nous nous sommes retrouvés à dormir tout les deux dans le même lit et que je me retrouvais à poil, sans le moindre souvenir... Non ! Ce n'était pas possible que j'ai bu à ce point, si ? Au moins, est-ce que nous avions vraiment fait que dormir ?

C'est après un moment d'intenses réflexions que je me souvint qu'il n'y avait absolument rien qui couvrait mon corps... Raison pour laquelle je me jetais sur le premier bout de tissu qui me tomba sous la main afin de me couvrir un minimum, malheureusement, la première chose avec laquelle ma main entra en contact fut une culotte... J'en conclus que la demoiselle était dans la même situation que moi, je lui fis donc un signe de la main, celle qui tenait le sous-vêtement de la femme, avant de lui parler d'un ton plutôt nerveux...

- Bonjour... Avez-vous bien dormi ?

Oui, c'était nul... Masi sur le coup, je n'avais rien trouvé d'autre à dire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Oneglia avatar
Subalterne
Obéissant soldat
Messages : 459
Date d'inscription : 02/03/2013
Talent : Se foutre les deux pieds dans le plat.

Passeport mafieux
Vitalité:
246/246  (246/246)
Armes: Un 9 mm
Anneaux: Rang E
MessageSujet: Re: In Vino Veritas - Ft Dino   Lun 10 Avr - 23:18


Il y a ta main et il y a… son truc. Pour le coup, tu ne sais plus où te mettre. Et surtout, où la mettre. T’as peur que si tu bouges, ne serait-ce qu’un peu, ta tête va exploser. Alors tu laisses ta main trainer là, en espérant qu’il va bouger et la déplacer. Tu n’as pas à attendre trop longtemps, ta patience est rapidement récompensée. Cependant, sa réaction te surprend ; il hurle et… Se jette à terre ? Vraiment, c’est l’effet que tu lui fais ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas très flatteur. Tu soupires doucement puis, sans t’en préoccuper davantage, tu ouvres un œil. La lueur qui surgit du volet t'aveuglant à moitié, tu clignes plusieurs fois des yeux avant d’y voir enfin clair. Le type est bel et bien parterre, l’air au moins tout aussi mal que toi. Finalement, il y a une justice dans cette foutue vie. Sa tête est si décontenancée que tu as presque envie de rire. Si tu avais eu moins mal aux cheveux, tu te serais sûrement moquée de son air déconfit. Tu ne te serais pas gênée pour te foutre gentiment de lui, histoire de détendre un peu l’atmosphère. Mais ton mal de crâne t’oblige pour le moment à te redresser doucement sur tes coudes. Tu le regardes un peu mieux et tu remarques qu’il cache quelque chose. Tu plisses les yeux et tu remarques que c’est… ta culotte ? What ?

Sous la surprise, tu n’arrives à sortir aucune répartie. Il te salue, te vouvoie même, alors qu’il tient encore ta culotte en main. Sa gêne et la situation sont trop ridicules pour que tu tiennes plus longtemps. Sans que tu réussisses à le retenir, un fou rire s’échappe de ta gorge. Tu glousses deux-trois fois, puis tu essaies de te rattraper, histoire que ça paraisse moins cruel. Mais finalement, tu ne parviens qu’à enfoncer davantage le clou lorsque tu lui balances : « T’as pas besoin de te cacher, tu sais. J’sais bien ce qu’il y a en-dessous ».  Et tu rigoles une nouvelle fois. Pauvre enfant. Tu ne sais pas trop combien de temps ça dure, suffisamment longtemps en tout cas pour que ça te retourne bien le bide. Et là, tout à coup, c’est beaucoup moins rigolo. D’un coup sec, tu te redresses et portes ta main à la bouche. Tu le regardes, un peu paniquée. Oh non, tu ne vas quand même pas vomir ? Non Emma, tu ne peux pas vomir. Trop tard, c’est peine perdue, tu sens déjà ton bide se contracter. Sans réfléchir à quoique ce soit, tu sors du lit en catastrophe. Tu oublies que t’es à poil, tu zappes complètement qu’il y a un inconnu dans ta piaule. Tu négliges tout ça, tu ne penses qu’à foutre tes deux mains devant ta bouche et à traverser la chambre afin de sauter dans la salle de bain. Malheureusement, tu es partie trop tard et voilà que tu en fous à côté, tu vomis à moitié dans tes mains. C’est tellement pas glorieux. C’est même misérable. Ce l’est tout autant que tu es désormais penchée lamentablement sur le trône des chiottes à vider tes tripes.

J’te jure, quand on ne sait pas boire, on ne picole pas. T’aurais dû écouter les conseils de ta grand-mère Emma, ça t’aurait évité cette scène pathétique. Espérons que cela te serve de leçon. Il n’empêche que pour le moment, t’es plus occupée à te plaindre et à pleurer comme une merde dans tes chiottes, qu’à tenter de tirer une quelconque leçon de cette situation. « Oh non, oh non… Stop, arrête de vomir non, stop. N… ». Et on est reparti pour une séquence de pleurs et de vomis, ainsi que de pour la prise d'une position fœtale, au pied des chiottes. Quel lendemain de veille charmant.

Après deux ou trois sanglots et un bon moment à se tenir la tête au-dessus des chiottes, juste au cas où, vient le moment où tu retournes dans ta chambre. T’as la gueule à terre et tu te sens encore plus mal que tout à l’heure. Et tu ne sais toujours pas ce que fait ce type ici. Il n’empêche que tu remarques enfin ta nudité ; dans un geste plutôt approximatif, tu attrapes une robe de chambre et tu la fermes comme tu le peux. De toute façon, il a eu le temps de voir tout le matos’, la pudeur n’est donc plus réellement de mise. « J’crois qu’on a tous les deux besoin d’un café ». C’est même certain : entre lui qui se casse la gueule et te salue avec ton slip, et toi qui viens de dégueuler tout le liquide qui était physiquement possible de relâcher, un petit remontant ne sera pas de trop. « J’ai de l’ibuprophène aussi, si tu veux ». Dis comme ça, c’est presque sexy. Après un lendemain de cuite, en tout cas, ça l’est carrément. D’autant plus quand ta tête te fait de plus en plus mal. Désormais, elle te cogne tellement que ça altère ta vision. Alors, toujours avec la classe qu’on te connaît, tu vogues dans ton appartement, presque à tâtons, et tu diriges vers la cuisine. De l’eau, il te faut de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: In Vino Veritas - Ft Dino   

Revenir en haut Aller en bas
 

In Vino Veritas - Ft Dino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] In vino veritas (Ausonius Niger et Numerius Petronius Vospicus)
» Dino croisé ratier mâle de 1 an
» video de dino
» Dino Fight
» ✤ LE TOP SITE DE MAGNA VERITAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
K. Hitman Reborn ::  :: » Italie Future :: Sicilia-